Guide sur Google Adwords - Le travail à domicile

google adwordsQu’est ce que Google AdWords ? Qu'est ce qu'il faut savoir pour mener une campagne Adwords efficace? Quels sont les erreurs à éviter lors d'une campagne Google Adwords?

Nous allons répondre à toutes ces questions dans cette article.

 

 

A- historique  de google adwords

Si nous revenons en 1998, le moteur de recherche Google s’appelait BackRub et il fonctionnait sur les serveurs de l’université de Stanford. Les deux fondateurs, Larry Page et Sergey Brin, ne pensaient pas encore à monétiser leur trouvaille.

Deux années se passent avant que Google ne s’installe à Mountain View et reçoive, d’un fond d’investissement, la somme de 25 millions de dollars.

En novembre 1999, Google teste un programme publicitaire, basé sur le CPM, sans arriver à générer
des revenus conséquents (« It didn’t generate much money » – Sergey Brin).

En octobre 2000, Google lance un nouveau programme appelé Google AdWords avec un slogan très simple :

« Vous avez une carte de crédit et 5 minutes devant vous ? Annoncez sur Google dès maintenant ! ».
Cette date marque le début de la publicité « à la demande » : les annonceurs disposent d’une interface qui leur permet de gérer directement leurs campagnes.

En février 2002, Google opte pour un modèle de paiement basé sur le CPC (coût par clic). Il le baptise

« AdWords Select » et reprend à son compte, les cinq principes édictés par GoTo.com.

Néanmoins, il existe une différence importante avec ce dernier.

Avec GoTo.com, plus un annonceur définissait une enchère importante, plus il était assuré de figurer en bonne place, dans les pages de résultats. Google introduit une dose de complexité dans le système :
la position occupée par une annonce dépend à la fois de l’enchère qui lui est attachée mais aussi du nombre de clics qu’elle reçoit : le CTR ou « Click Through Rate ».

Qu’est-ce que le CTR ? Il se calcule de la manière suivante : le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions et, le tout, multiplié par 100 (afin de l’exprimer sous la forme d’un pourcentage).

Par exemple, si une annonce a été affichée 50 fois et que, sur ces 50 impressions, dix internautes ont cliqué dessus, le CTR sera de 20% : (10 / 50) * 100 = 20%.

Le rang occupé par l’annonce se calculait alors de manière très simple : enchère reliée au mot-clé multipliée par le CTR. L’idée sous-jacente était la suivante : plus une annonce sera attractive, plus elle sera pertinente et, en conséquence, favorisée au détriment de ses consœurs (certes richement dotées mais moins séduisantes aux yeux des internautes).

Ce système favorisait les « petits » annonceurs de deux manières :

Une sorte de prime au mérite était attribuée à l’annonceur qui travaillait le plus ses annonces de façon à les rendre « cliquables » ;

La publicité sur Internet n’était plus réservée aux seules grandes sociétés puisqu’un annonceur, même avec peu de moyens, avait toujours la possibilité de figurer en bonne place dans les moteurs.

En bref, l’e-publicité se démocratisait et le fait d’avoir le budget le plus important ne suffisait plus à occuper les meilleures positions. AdWords Select fut, peu à peu, amélioré pour devenir le système publicitaire que l’on connait maintenant et baptisé Google AdWords.

B- Qu’est ce que Google AdWords ?

Les annonces Adwords sont présentées aux internautes qui recherchent activement des informations en rapport avec votre entreprise ou votre activité.

Le principe de fonctionnement de Google AdWords repose sur un système d’enchères sur mots clés, il incite les annonceurs à faire monter les enchères des mots clés pour apparaître parmi les premiers résultats de recherche grâce aux mots clés choisis pour leurs campagnes.

L’annonceur est informé lors de la création de sa campagne d’une fourchette de « *Coût Par Clic », reste à lui de définir son CPC* maximal en fonction de ses objectifs de campagne et de son budget. Le CPC est directement lié à la concurrence sur les mots clés de l’annonce et au ciblage effectué.

Les avantages et les points fort du programme AdWords:

La possibilité d’effectuer un ciblage précis grâce aux mots clés : la langue, la localisation géographique, les centres d’intérêts des internautes…

La possibilité de créer et diffuser une campagne en fonction de son budget, qu’il soit petit ou grand, AdWords est accessible à tous,

La possibilité d’une facturation au CPC* ou CPM* en fonction de vos objectifs (*coût par clic ou *coût par impression),

30 % des internautes cliquent sur les liens sponsorisés suite à leurs recherches,
La réactivité, votre annonce est mise en ligne en moins de 24 heures,

La possibilités de mesurer rapidement l’efficacité de sa campagne et d’optimiser son CTR (taux de clic), une analyse précise du comportement des internautes grâce au couplage avec Google Analytics.

 

C- Quelques astuces pour une campagne Adwords efficace

La publicité via un outil comme Google Adwords (ou Bing, même si Google est de loin le moteur le plus utilisé) est un outil extrêmement puissant dans le cadre d’une stratégie numérique. C’est facile à mettre en place, instantané et on peut tout contrôler. De plus, on ne paie que lorsqu’un futur client clique sur l’annonce, que demander de mieux!

Ceci dit, facile à mettre en place ne veut pas dire facile à optimiser. Bien qu’à la base, on puisse créer une campagne de mots-clés très facilement, Adwords demeure un outil complexe avec de nombreuses subtilités. Bien comprendre ce qui se passe, mais surtout trouver la combinaison la plus payante est donc un défi constant qui demande beaucoup d’attention. Voici 5 petits trucs qui peuvent changer radicalement la performance de votre campagne adwords.

1- Tester tout, tout le temps

Dans un groupe d’annonce, vous pouvez mettre autant de publicité que vous voulez. Or, je constate souvent qu’il n’y en a qu’une seule. Comment savoir alors que c’est LA meilleure annonce, celle qui attire le plus et qui génère le plus de ventes. Ce qui est le plus attrayant pour soi n’est pas toujours le plus attrayant pour d’autres. C’est pourquoi je place toujours plusieurs annonces “en compétition”.

Comparaison d'annonces Adwords

 

 

La colonne de droite CTR montre le taux de clic de chacune des annonces. Vous verrez dans cet exemple que plusieurs annonces sont en pause. C’est simplement qu’en testant les différents textes, il a été possible d’augmenter de façon significative le taux clics en seulement quelques semaines.

2- Les extensions, pourquoi s’en passer?

Plus que les textes d’annonces, on peut maintenant rajouter plusieurs options d’affichage dans les annonces.

  • extensions d'annonces adwordsLiens annexes: Rajouter des liens supplémentaires, non liés aux mots-clés, pour montrer différentes options
  • Appel: Pour afficher le numéro de téléphone, ou appeler directement, lorsqu’affiché sur un cellulaire
  • Lieu: Permet d’afficher votre adresse, ce qui peut donner l’itinéraire sur un appareil mobile
  • Avis: Pour mettre en valeur une critique ou article dans un journal
  • Application: Si vous avez une application mobile à offrir

Ce qui est intéressant avec les extensions, c’est que vous occupez plus d’espace sur l’écran du visiteur, ce qui augmente vos chances d’être remarqué. Si une bonne part de vos visiteurs font des recherches avec un téléphone intelligent, vous offrez alors plusieurs formes d’interactions possibles. Cela est très utile par exemple pour un restaurant qui prend les réservations par téléphone. Si le visiteur est prêt à réserver, il n’a qu’un clic à faire pour vous avoir au bout de la ligne! Le coût de l’appel est alors le même que le coût pour un clic vers votre site.

3- La page de destination, plus importante que l’annonce

Que vous en soyez conscient ou non, lorsqu’une personne clique sur votre annonce, celle-ci a une attente, à laquelle elle attend une réponse dans les secondes suivantes. Si la première page vue ne répond pas spécifiquement à cette attente, vous risquez alors de perdre l’intérêt d’un éventuel client. C’est pourquoi dans la majorité des cas, la page d’accueil est la pire page à utiliser dans vos campagnes publicitaires! C’est là que la connexion entre Adwords et Google Analytics prend toute sa valeur. Vous pourrez effectivement y voir facilement quelles pages de votre site génèrent le plus d’intérêt.

adwords dans Google Analytics

4- Avoir des objectifs de conversions clairs

Si vous faites de la publicité, c’est que vous avez une attente: vendre en ligne, recevoir un appel, recueillir un courriel, avoir une visite au commerce, etc. Par contre, si vous mesurez le tout à l’aide de votre pifomètre, vous risquez de ne pas savoir ce qui fonctionne le mieux ni où vous perdez de l’argent. Ici encore, c’est grâce à Google Analytics et à la mise en place d’objectifs de conversions mesurables que vous pourrez déterminer quelles annonces, quels mots-clés et quelles pages de votre site sont les plus et les moins rentables.

 

5-  Adapter vos annonces aux appareils mobiles

Est-ce que votre comportement et vos attentes sont les même quand vous faites une recherche sur un ordinateur de bureau que sur un appareil mobile? Parfois oui, souvent non. C’est particulièrement vrai dans le domaine touristique où le contexte (en mode recherche d’information vs besoin d’un hôtel pour le soir même) est souvent différent.

Annonces mobiles pour AdwordsSi l’argument à mettre en valeur est différent, vous pouvez créer des annonces qui seront explicitement utilisées sur les téléphones intelligents. Ici encore, le truc #1 s’impose: ayez toujours plus d’une annonce à placer en compétition pour voir celle qui fonctionnera la mieux. En créant des annonces ciblées, vous avez aussi la possibilité d’envoyer le visiteur sur une page différente (pourvu que ce soit sur le même nom de domaine), qui sera spécifiquement optimisée pour les utilisateurs en mode mobile.

Comme vous le voyez, il n’y a pas un truc miracle. C’est l’attention et la maîtrise de plusieurs petits éléments qui, combinés entre eux, apporteront de grands résultats! Le plus important à retenir? Une campagne publicitaire avec Google Adwords n’est pas quelque chose que l’on crée et qu’on oublie pour les 6 prochains mois. Faire un suivi régulier (chaque semaine par exemple) pour déceler ce qui peut être optimisé devient essentiel dans la réussite de n’importe quelle campagne promotionnelle en ligne.

D- Les erreurs à éviter lors d'une campagne Google Adwords

1 – Mettre tous ses mots clés dans 1 seule campagne, sans faire des groupes spécifiques.
2 – Payer le montant le moins cher pour ses mots clés au lancement de sa campagne
3 – N’écrire que 2 annonces pour toute ses campagnes de mots clés
4 – Ne pas créer des campagnes spécifiques pour les mots clés avec un fort Taux de Clics (CTR)
5 – Faire atterrir ses prospects sur la page d’accueil
6 – Enchérir uniquement sur les mots clés qui viennent à l’esprit sans utiliser les générateurs de mots clés de Google
7 – Ne pas supprimer de ses annonces les mots clés avec beaucoup d’affichages mais qui ne génèrent que peu ou pas de clics
8 – Ne sélectionner que des expressions d’un seul ou 2 mots clés maximum, mais aucune expression avec 3 mots clés et plus
9 – Faire de la publicité sur les sites de contenus (Adsense) avec la même stratégie que les mots clés sur le moteur de recherches de Google
10 – Ne pas ajouter de mots clés négatifs
11 – Ne pas faire de ciblage géographique (région, département, ville…).
12 – N’utiliser que des requêtes au sens large, et ne pas ajouter des mots clés d’actions comme comme “acheter XXXX”.
13 – Oublier que c’est du vrai argent qui est dépensé sur Google et augmenter son budget sans bien y réfléchir.
14 – Ne pas réfléchir à sa stratégie sur Adwords, et ne pas définir si le but est de recruter des prospects ciblés ou ratisser large… et ainsi mettre en place des campagnes adaptées à chaque stratégie.
15 – Ne pas installer Google Adwords Editor et utiliser uniquement Adwords “online”.
16 – Ne pas créer des campagnes “Test” pour tester des nouveaux mots clés, et ne pas noter les changements et les tests effectuer…
17 – Hésiter à arrêter complètement une campagne quand ses débuts ont été un échec, pour la refaire et mieux la penser.
18 – Copier les annonces de ses concurrents sans se distinguer.
19 – Chercher à être en position N°1 quelqu’en soit le prix.
20 – Négliger les mots clés “challengers” et les erreurs de frappe / orthographe sur les mots clés leaders.
21 – Garder des mots clés inactifs dans ses campagnes.
22 – Se faire concurrence soit même en utilisant les mêmes mots clés dans plusieurs de ses campagnes.
23 – Vérifier l’évolution de sa campagne Adwords qu’une fois par semaine (taux de clics, impression…) et non pas tous les jours.
24 – Ne pas tester des optimisations sur une campagne qui fonctionne correctement.
25 – Ne pas faire des statistiques sur le CA généré par Adwords et regarder uniquement les visites générées.
26 – Attendre 2 semaines avant de tirer des conclusions sur la rentabilité d’une annonce.
27 – Croire que son Quality Score va s’améliorer au fil du temps.
28 – N’acheter que des mots clés en recherche “exacte” mais avec très peu de trafic.
29 – N’utiliser dans ses annonces qu’une URL directe non optimisée (ex: http://www.monsite.com/page3), ou encore pire renvoyer ses prospects directement sur sa home page… tout cela au lieu de créer une page spécifique avec un titre spécifique contenant les mots clés dans l’URL comme http://www.motcléprincipal.com/produit1
30 – Ne pas montrer un bénéfice exclusif / unique de votre produit dans l’annonce
31 – Ne jamais mettre des prix dans l’annonce pour écrémer les prospects
32 – Réduire fortement dans les quelques jours le montant de son enchère dès qu’on est arrivé dans les premières positions en espérant rester dans les premières positions.
33 – Considérer qu’un Quality Score “Excellent” avec une enchère proche du minimale suffira pour vous faire remonter naturellement dans le classement.
34 – Fixer un budget Google Adwords et être content de le dépenser entièrement dans la journée… Alors que cela pourrait peut être dire que le budget journalier est dépensé dès 10h du matin !
Laissez un commentaire , partagez l'article sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous pour ne plus ratez un article , en cas de satisfaction.

Partager cet article

Repost 0